Selon une étude de Xerfi et DigitalFoodLab de 2017, une startup FoodTech est créée tous les trois jours en France. Le secteur a connu une réelle révolution ces dernières années, et ce sont les modes de consommation et les circuits de distribution qui se voient totalement bouleversés et réinventés. Le boom des nouvelles apps de commande a participé à la croissance du secteur en parallèle des exigences clients toujours plus importantes. C’est aussi le circuit logistique qui doit s’adapter et innover.

Le succès de la FoodTech en France : des services très variés et un big bang pour la logistique urbaine.

Selon une étude de Xerfi et DigitalFoodLab de 2017, une startup FoodTech est créée tous les trois jours en France. Le secteur a connu une réelle révolution ces dernières années, et ce sont les modes de consommation et les circuits de distribution qui se voient totalement bouleversés et réinventés. Le boom des nouvelles apps de commande a participé à la croissance du secteur en parallèle des exigences clients toujours plus importantes. C’est aussi le circuit logistique qui doit s’adapter et innover.

Des services et des concepts variés, qui ont tous leurs propres problématiques de logistique.

11% des investissements de la FrenchTech concernent la FoodTech en 2017. Ce secteur d’innovation peut être divisé en trois domaines distincts, qui regroupent 90% des ces investissements à eux seuls : la “AgTech”, l’agriculture innovante; les “Food Services”, des startups qui repensent la restauration et l’alimentation, et le “Rush”, des startups qui s’attaquent au e-commerce alimentaire express. La tendance actuelle est celle des applications de livraison de repas, aujourd’hui à son paroxysme (40% des investissements totaux dans le domaine alimentaire selon la FEVAD, en 2017). Dans les grandes villes mondiales et les grandes agglomérations Françaises, des startups ont su prendre le train à temps et investir – voir dominer – le marché en très peu de temps. On peut notamment citer Foodora, Deliveroo ou UberEats. Ces applications proposent de vous livrer un repas sur des créneaux très courts, juste après votre commande.

Deliveroo en France, son second marché international, c’est plus de 3000 restaurants partenaires et plus de 8000 livreurs en 2017.

Dans le domaine du « Food Service », ces services alimentaires d’un nouveau genre, on trouve des services comme La Fourchette qui vous permettent de réserver et d’obtenir une réduction sur un menu dans un restaurant sélectionné. Il existe des services en ligne tels que Wine On Demand ou Epicery qui permettent de commander des paniers de nourriture. Ces concepts sont basés sur une sélection rigoureuse des aliments et des boissons (qualité, circuit de production, etc.).

S’ajoutent à cela des startups innovantes, qui réinventent ou repensent complètement un type de produit, ou l’alimentation en général, ou vantent un service unique, comme par exemple une livraison ultra-rapide. On peut par exemple citer Yumi, qui a eu l’idée ingénieuse de réinventer la consommation de légumes, en proposant des jus pressés à froid, ultra-riches en apports nutritifs.

Ces différentes offres alimentaires ont toutes un point commun : elles reposent sur un service logistique qui a peu le droit à l’erreur. En effet, en appuyant leur modèle économique sur le e-commerce, elles doivent offrir un service de livraison répondant aux attentes de la clientèle actuelle, dans un écosystème très concurrentiel.

You2You accompagne Epicery, startup innovante du Food Service.

L’enjeu de la logistique.

L’apparition d’une multitude de services, souvent digitalisés, proposant la livraison sous des formes très variées, provoque une importante diversification de la logistique alimentaire. Avec des services comme la livraison express, dans l’heure, ou dans la journée (same-day delivery), les infrastructures logistiques classiques se sont trouvées inadaptées. La demande toujours plus forte des consommateurs concernant la rapidité de livraison pousse tous les acteurs de la supply-chain à accélérer leurs processus.

Les grands acteurs du Rush, comme Deliveroo ou Foodora, créent leurs propres flottes de livreurs pour répondre à l’énorme demande. Mais qu’en est-il pour les entreprises innovantes de la Foodtech, souvent trop petites pour se payer leur propre réseau de distribution rapide ?

L’e-commerce alimentaire se démocratise de plus en plus en France. Si les produits culturels, l’habillement ou encore l’électroménager sont aujourd’hui fréquemment achetés en ligne, les achats alimentaires sur le web demeurent une niche, et ce malgré une augmentation significative ces dernières années, qui va continuer. Le secteur alimentaire devrait représenter 10% du e-commerce Français en 2024 selon Kantar Worldpanel. La gamme des produits alimentaires accessibles en e-commerce s’élargit de plus en plus, tout comme leurs modes de livraison. Le point de retrait est une bonne option face à la livraison à domicile, impactée par de grosses contraintes logistiques. Cependant, ce dernier modèle est le préféré du grand public. Recevoir une livraison alimentaire à la maison ou sur son lieu de travail est un atout pour 33% des consommateurs français, selon FACT-Finder.

La livraisons collaborative, idéale pour les startups de la FoodTech ?

Si la FoodTech fait d’abord penser à la livraison de repas, elle concerne donc aussi une multitude d’entreprises innovantes, proposant des produits ou des concepts alimentaires d’un nouveau genre, et dont le modèle économique repose sur le e-commerce. Il est donc nécessaire pour ces entreprises d’avoir une logistique adaptée à la demande actuelle.

Les créneaux de livraison sous trois à cinq jours sont aujourd’hui complètement dépassés. C’est le règne du “Same-Day” pour la logistique. Dans cet environnement, les produits doivent être livrés presque immédiatement après leur commande. Êtes-vous prêts à répondre aux attentes de vos clients?  Des infrastructures de livraison adaptées clés en main existent, il vous suffit de vous y connecter via leur plateforme ou API. L’une des principales problématiques de ces services express sont leur coût : 45% des consommateurs ne valident pas leur panier d’achat à cause d’options de livraison non satisfaisantes ou d’un prix trop élevé (ICCM Benchmark).

Pourtant, une solution économique est de plus en plus plébiscitée : la livraison collaborativeLes entreprises innovantes de l’alimentaire ont besoin de solutions tout autant innovantes pour accompagner leurs opérations de logistique locale, et capable de fournir une expérience de livraison à la hauteur de la demande des consommateurs.

Tous les acteurs de la FoodTech qui souhaitent propulser leur e-commerce et satisfaire la clientèle actuelle doivent offrir la livraison personnalisée, soit en utilisant leur propre flotte ou un service tiers professionnel. Avec You2You, vous pouvez leur proposer une livraison sur créneau, en 1h30, et à partir de 4€50.

You2You soutient activement les pépites du secteur. Nous accompagnons notamment Yumi, marque de jus de légumes frais, depuis 2 ans, pour leurs livraisons parisiennes. Découvrez-les en images. Vous pouvez aussi découvrir tous nos autres partenaires FoodTech ici, comme Wine on Demand ou Epicery.

Articles récents

Coups2Coeurs
3 juillet 2018

Cyclofix : les sauveteurs de vélo à domicile

Partager cet articleFacebookTwitterLinkedin

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Coups2Coeurs
29 juin 2018

PayGreen : comment faire du paiement e-commerce un vecteur d’action positive ?

Partager cet articleFacebookTwitterLinkedin

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Coups2Coeurs
27 juin 2018

Bon plan : Zenpark, l’application du parking partagé, ou comment se garer malin !

Partager cet articleFacebookTwitterLinkedin

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin